5 bonnes raisons, et plus, de voir un psy

Dans quel contexte contacter un psy ? 

Lorsqu'une souffrance psychologique ou une fatigue émotionnelle persiste, mieux vaut demander de l'aide (si vous en ressentez le besoin) à un tiers, neutre et professionnel. Consulter un psy relève avant tout d'une décision personnelle.

Par Aouatif ROBERT | psytherapieparis.fr

Qu'est-ce que cela apporte de parler à un psy ? Le praticien vous propose un temps pour vous, de parole et d'écoute, dans un cadre bienveillant. Avec les mots justes pour vous rassurer, son objectif est de vous soutenir pour surmonter une difficulté ponctuelle, une angoisse ou un traumatisme. En quelques séances, accompagné et encouragé, vous ressentez que la thérapie vous apaise et vous aide à trouver une issue à vos problèmes. Pouvoir exprimer librement vos émotions, apprendre à identifier vos besoins et à être à l'écoute de vos ressentis, vous donnent une meilleure compréhension de vous-même et allègent votre quotidien.

Comment savoir si un psy est bon ? Il est important de vous sentir à l'aise ou en confiance avec votre praticien. Si ce n'est pas le cas ou que vous avez l'impression d'être jugé, vous êtes libre d'en chercher un autre qui vous conviendra davantage. Le bon psy sera celui avec lequel vous vous sentirez d'avancer.

Qu'est-ce que ça implique pour vous ? Une thérapie n'est pas magique, c'est un travail sur soi, un cheminement qui permet le développement de la connaissance de soi, la mobilisation de ses ressources personnelles. Le professionnel vous guide, dans un cadre sécurisant, vers l'objectif fixé : mieux-être, consolidation de l'estime de soi, gestion du stress, épanouissement personnel, professionnel ou amoureux, etc.

Motifs les plus fréquents de consultations
1. Vous vous sentez déprimé
Se sentir triste, avoir du mal à s'endormir, être à fleur de peau ne signifie pas forcément qu'on souffre de dépression. Les coup de blues et les déceptions font partie de la vie. Certains événements procurent un sentiment de mal-être qui s'estompe avec le temps. Mais parfois, le vague à l'âme s'installe et paraît insurmontable, une prise en charge adaptée est alors nécessaire. Si les antidépresseurs modifient favorablement l'humeur, ils ne font pas disparaître vos problèmes (susceptibles de ressurgir ultérieurement). Une thérapie permet de soutenir la personne en souffrance, au travers de la valorisation de la parole et de l'écoute thérapeutique, en visant des changements durables et profonds, afin d'aborder les situations et le rapport avec les autres d'une nouvelle manière.

2. Vous reproduisez les mêmes erreurs
Vous avez l'impression de souvent retomber dans les mêmes schémas de vie négatifs ? Vous vous embourbez dans des situations qui peuvent vous gâcher la vie ?
Il faut s'interroger quand se répète un mécanisme d'échec ou de conflit relationnel (amical, amoureux, familial ou professionnel). Lorsque les histoires se suivent et se ressemblent, envisager une thérapie permet d'enrayer un comportement dysfonctionnel récurrent, de sortir d'un scénario qui se renouvelle et ne nous convient pas. Une thérapie permet une prise de recul offrant une nouvelle grille de lecture, une vision globale de ce qui se joue réellement. Avec l'aide du psy, vous trouvez des solutions concrètes pour rompre un schéma de répétition générateur de souffrance. 

Carole, jolie et professionnellement épanouie, consulte car elle a le sentiment de toujours tomber amoureuse de la « mauvaise personne ».
Pour Jules, en clash avec son père depuis l'adolescence, la thérapie est un moyen de comprendre son célibat et de dépasser son incapacité à envisager la paternité.

3. Vous êtes enfermé dans une relation toxique
Vous vous sentez prisonnier d'une situation malsaine ? Vous ne réussissez pas à vous extirper d'un environnement familial, conjugal ou professionnel qui nuit à votre épanouissement personnel ?
Un soutien et un accompagnement thérapeutiques pourraient vous permettre de comprendre les véritables enjeux et motivations de la relation nocive dans laquelle vous êtes enlisé, afin d'y mettre un terme.

Marion n'a de cesse de chercher l'approbation de ses parents qui, à défaut de lui témoigner la reconnaissance dont elle a besoin, lui donne le sentiment d'avoir peu de valeur. Sa thérapie consiste à se libérer de cette dépendance affective, en lui apprenant à s'aimer et à s'estimer.

4. Vous somatisez
On peut se poser la question de la somatisation si, après différents traitements médicaux, vos symptômes persistent. Lorsque les troubles psychiques se transforment en problèmes physiques, les symptômes expriment alors un inconfort psychologique, une anxiété. Intimement liés, le corps et l'esprit influent l'un sur l'autre, ainsi quand l'esprit va mal le corps souffre aussi, et inversement. Crises d'angoisse, migraines, insomnie, nervosité, douleurs abdominales : une thérapie peut être bénéfique lorsque ces manifestations physiques traduisent des troubles émotionnels réprimés.

Thomas, éprouvé par des douleurs lombaires chroniques, « en a plein le dos » des remarques désobligeantes de son collègue.
Louisa, enchaînant les angines depuis 2 ans,  a « du mal à digérer » le départ de son mari pour une femme plus jeune.

5. Vous manquez de confiance en vous
Vous ne vous sentez pas apte à faire face aux défis de votre quotidien ? Vous n'avez pas confiance en votre capacité à penser, apprendre, prendre des décisions, vous adapter aux changements ?
Douter en permanence de soi, de ses compétences s'avère invalidant sur le plan personnel et professionnel. Certains se montrent défaitistes pour conjurer le sort, d'autres se pensent tellement incapables de réussir qu'ils programment inconsciemment la défaite. Un psy vous aidera à trouver les clés pour développer votre confiance en vous et réaliser que vous êtes acteur de votre vie, responsable de vos choix et de vos actions, comme de l'aboutissement de vos projets.

Depuis sa thérapie, Annie se donne la permission de croire en elle, de s’approprier ses pensées, ses émotions et ses envies, sans les nier ni les dénigrer. Elle s'affirme. Auparavant ses hésitations devenaient paralysantes, elle n'arrivait pas à entretenir une relation avec quelqu'un sans s'interroger en permanence, et chaque événement du quotidien donnait lieu à une réflexion et des doutes qui ne menaient nulle part.

6. Vous souhaitez accéder à une meilleure connaissance de vous-même
Vous êtes curieux de comprendre votre propre mode de fonctionnement, ce qui motive vos actions ?
Travailler sur une meilleure connaissance de soi vous aide à vous faire une opinion plus objective de vous-même et du monde qui vous entoure, et rend le terrain plus favorable à la réalisation personnelle. La connaissance de soi, c'est être en adéquation avec sa propre psychologie, ses besoins, ses désirs, c’est accepter qui on est. En bénéficiant du soutien bienveillant du psy, vous parvenez à prendre conscience de votre potentiel, et à démêler les nœuds qui freinent votre développement personnel.

« Connais-toi toi-même » (Socrate).

D'autres motifs de consultation :

  • Épreuves de la vie à traverser (deuil, maladie, séparation)
  • Dépression
  • Maltraitance physique ou psychologique au sein du couple, de la famille
  • Stress post-traumatique 
  • Anxiété, crises de panique
  • Guidance parentale
  • Difficultés autour de la maternité (dépression post-partum, désir d'enfant, infertilité…)
  • Addictions (drogue, alcool, jeux…)
  • Difficultés autour du travail (burn-out, harcèlement, chômage…)
  • Réorientation de vie
  • Troubles alimentaires
  • Troubles obsessionnels compulsifs
  • Phobies
  • Auto-sabotage
  • Questionnements sur son avenir

Une thérapie pour prendre soin de soi

Un (bon) psy vous permet de vous dévoiler et de lâcher prise lorsque vous vous sentez plus fragile pour affronter le quotidien, lorsqu'une souffrance vous semble insurmontable. Lors d'une consultation, c'est vous qui décidez des sujets sur lesquels vous désirez travailler. Affronter ses blessures intérieures, assumer ses problèmes vous permettra d'avancer. Si une remise en question est parfois nécessaire, elle n'est pas toujours confortable, aussi le psy vous aidera à ressentir l'apaisement qui donnera naissance à des sensations et des envies nouvelles, à une autre perception des événements ou d'une situation. Par la compréhension et la régulation de vos émotions, par l'expression de vos besoins, vous développez votre potentiel d'adaptation, vous mettez en place des moyens de protection et de défense face aux difficultés.

Les thérapies brèves

On peut voir un psy une fois par semaine, le temps de traverser un moment douloureux, puis espacer ou interrompre les rendez-vous. Tout est envisageable, c’est à vous de sentir ce qui vous convient le mieux et d'en discuter avec votre praticien. Toutes les thérapies ne durent pas des années. Ainsi les thérapies dites « brèves » sont davantage orientées sur les solutions, plutôt que sur les causes (comme la psychanalyse) : la question « pourquoi est-ce arrivé ? » laisse place à « comment, aujourd'hui, aller mieux ? ».

Pour ma part, formée à différents outils et à des approches pluridisciplinaires modernes, orientées « solution » (PNL, hypnose ericksonienne...), j'adapte mon accompagnement thérapeutique à vos objectifs et vos demandes. Chaque séance s'appuie sur les méthodes les plus appropriées aux attentes et aux interrogations de chacun, à son identité, afin de mettre en place les conditions favorables au changement et au développement personnel.

Par Aouatif ROBERT | psytherapieparis.fr